Sigonce 04 Mes souvenirs

 

Le départ.  
Quelle tristesse le dimanche après-midi lorsque vers 14h00, afin d'éviter les bouchons sur la route, nous devions repartir pour Marseille.

Aussi le dimanche matin, j'étais dehors de bonne heure afin d'être sûr de ne rien oublier à terminer ou à faire.

 

Le temps m'était compté...

La peur de la punition y était certainement pour quelque chose !

 

Le temps avait vite passé durant le court week-end et il me fallait maintenant attendre une semaine pour pouvoir retrouver mes amis, mon village et avec lui cette sensation de liberté par rapport à la ville où je me sentais étouffé par sa vie trépidante contrastant avec le calme et la tranquillité que je venais de quitter.

 

Je reconnais que je n'étais pas motivé à l'idée de retourner à l'école le lundi. Mais durant cette séparation j'en profitais pour échafauder des plans pour mes prochaines occupations. Les cours, en classe, ont dû bien souvent subir de longues absences de ma part et mes résultats scolaires reflétèrent assez bien cette errance.

Je n'étais pas le seul à ressentir cette tristesse, mais heureux tout de même que "Mes souvenirs" m'aient aidés à compenser cet éloignement !

 

... // ...

 

L'amitié

Mes amis au fil du temps devinrent nombreux.

 

Je ne vais pas me lancer dans l'énumération de tous leurs prénoms, je risquerais d'en oublier et puis les amis de mes amis étant aussi mes amis et encore vous qui me lisez vous pourriez faire partie de l'ensemble de mes amis.

 ... // ...

 

Jean-Pierre Rimbaud

Le départ.

Mes souvenirs