Sigonce 04 À découvrir

 

Sigonce ... La bergère des abeilles.

En partant de Sigonce, juste après le château de Bel-Air, direction Forcalquier, le chemin du Saignas nous conduit tout droit chez Mme Éliane Desblache qui se surnomme volontiers "la bergère des abeilles" et ce, depuis 10 ans environ.

 

Quelle passion, quel amour pour ce petit monde apicole qui ronronne tout le jour parmi la lavande, le lavandin, l'aubépine, le cornouiller et bien d'autres fleurs visitées par ces insectes courageux et infatigables. Le matin, les tâches sont distribuées dans la ruche qui s'anime. Par vols entiers elles partent s'enivrer de nectar qu'elles vont récolter pour donner ce beau miel clair et savoureux que tous les connaisseurs et amateurs apprécieront à sa juste valeur. Il faudra à l'abeille 50.000 vols pour produire un seul kilo de miel. Ils sont nombreux aujourd'hui aussi bien les autochtones que les vacanciers ou les touristes à connaître le miel "du Saignas" qui est surtout un miel de lavande car cette dernière est omniprésente sur cette colline où l'on trouve la sauvage, la fine cultivée ou tout simplement le lavandin qui sont encore sur pied en cette saison. Les abeilles en raffolent et profitent de cette manne tardive à portée de ruche qui est le trésor de notre belle Provence.

Le Commandant Cousteau, dont personne ne contestait la vigueur physique et psychique à un âge avancé déclarait : "Cela fait plus de 40 ans que j'ai remplacé le sucre par le miel dans mon alimentation...". Il n'était pas le seul de cet avis, de tout temps on a reconnu au miel des vertus diététiques en le considérant comme le premier des aliments énergétiques.

 

Le miel est le nectar des fleurs, travaillé par l'abeille. Il emprunte aux fleurs leurs arômes et change de goût, de couleur et de texture selon la plante et la région dont il provient. Chez Éliane Desblache, c'est la lavande qui domine avec toutes les vertus qui en découlent.

 

Je fais un métier passionnant, dit-elle, mais il faut être modeste et prudent dans ses prévisions car de nombreux facteurs influent sur la réussite d'une bonne récolte. 2003 a été une année de canicule, le printemps 2004 a manqué de pluie et l'Été a été plus que fantaisiste. Nos abeilles ont travaillé comme si de rien n'était et pour Éliane Desblache qui les aime bien :

Vous la trouverez tous les lundis matin sur le marché à Forcalquier ou sur les foires artisanales de la région qu'elle fréquente assidûment. Un bon miel vous sera toujours proposé par la bergère des abeilles et ce sera toujours un vrai régal ... avec ce délicieux miel de Provence.

 

La bergère des abeilles

Mme Éliane Desblache nous fait visiter son rucher dispersé dans la colline environnante.

Sa bergerie !

 

N'hésitant pas à rendre service à la population.

 

Madame Deblaches essaie de récupérer un essaim d'abeilles qui s'est infiltré derrière la porte d'entrée de la maison secondaire d'Elodie Reymonet rue du château.

 

Émile Portigliatti

La bergère des abeilles.

https://www.miels-de-provence.com/eliane-desblache-m71.php

 

 À découvrir

sigonce_05b.pdf sigonce_05b.pdf : 161ko version 02 _ 05/06/2019 Pourquoi un fichier PDF ?