Sigonce 04 À découvrir

 

Sigonce ... Une Marianne IIIème république qui a son charme.

 

C’est une magnifique Marianne de la troisième République qui a sa place sur son piédestal dans la salle des délibérations de la mairie. Passant inaperçue, car faisant partie des meubles comme on dit habituellement, cette dernière a pourtant été très admirée lorsqu’elle avait été exposée à la bibliothèque municipale à Sisteron en mai 1998, lors d’une grande exposition où 70 d’entre elles étaient alignées, prêtées par diverses communes du département.

 

Marianne est toujours une belle femme, qui en impose, mais beaucoup sont différentes : bonnet phrygien, couronne de lauriers, costume guerrier, regard doux ou conquérant, se tenant droites ou penchées. Certaines, le plus souvent, sont en plâtre blanc, d’autres, colorées, en bois, vieillies à l’ancienne et patinées, en céramique, en métal mais elles sont toutes autant de pièces étonnantes.

Peu à peu nos Mariannes se sont modernisées, et ont pris le visage de :

Brigitte Bardot, Catherine Deneuve, Mireille Mathieu, Laeticia Casta, ou Inès de la Fressange.

 

La Marianne, vrai symbole de la République, n’est pourtant pas obligatoire en mairie, et le choix du modèle est libre. En fait, il s’agit d’un simple usage.

C’est ainsi que l’on en trouve de divers styles :

Mariannes du type Doriot, Théodore Hébert, Lornier, Francia, Chavanon, et bien d’autres encore.

 

Les symboles de Marianne sont souvent empruntés à l’antiquité gréco-romaine ou à la Franc-maçonnerie, mais ces Mariannes qui présentent de multiples visages témoignent souvent de l’histoire mouvementée de la République.

Le buste de Marianne a fait son entrée dans les mairies à la disparition du portrait de Napoléon II et depuis elles n’en sont plus ressorties. Peu de modification dans sa représentation mis à part leur visage qui a changé au fil du temps.

 

C’est pour cela que notre Marianne dont le buste est ceint de l’écharpe tricolore, couleurs de la République, surprend par ses couleurs, son regard vif, et sa stature qui domine une assemblée municipale lorsqu’elle délibère.

 

Peut-être aujourd’hui regarderons nous d’un œil nouveau notre Marianne qui a déjà vu passer tant de municipalités dans notre commune.


Une Marianne

Notre magnifique Marianne sur son piédestal d’époque.

Octobre 2004.

 

Émile Portigliatti

Une Marianne IIIème république qui a son charme.

 

 À découvrir

sigonce_21.pdf sigonce_21.pdf : 98 ko version 01 _ 20/02/2006 Pourquoi un fichier PDF ?