Sigonce 04 À découvrir

 

Sigonce ... Chant de Noël dans l'église.

 

C’est dans une église pleine que le Père André Jannini, curé de la paroisse, a célébré la messe de Noël, ce dimanche 24 décembre 2006 à 16h. Les fidèles, très nombreux, du village et de quelques communes voisines, ont suivi avec ferveur et participé à cette messe de la nativité.

 

L’église avait été chauffée depuis la veille, ce qui a permis d’atténuer un peu l’humidité qui se dégage des murs de l’imposant bâtiment.

 

Une crèche avait été faite avec goût par "Les Amis de Sigonce" et quelques bénévoles qui ont vu leurs efforts récompensés car elle a été très admirée par les présents à l’office.

 

Les traditionnels cantiques de Noël ont été chantés et ont résonné dans notre magnifique église à la merveilleuse acoustique.

 

La cérémonie s’est terminée par un cantique du cru, écrit en provençal il y a bien longtemps par un Sigoncier, incitant les habitants à se préparer et se presser pour aller célébrer et fêter la naissance du Christ.

 

Crèche_2006

La petite crèche qui a été faite dans notre belle église.


Les traditionnels cantiques de Noël qui ont été chantés sont :

Il est né le divin enfant et Les anges dans nos campagnes et pour terminer ce chant en provençal.

 

Nouvè Prouvençau à Bételèn

 

Refrin :

Paire, Maire,

Fraire, Sore

O, Sigouncié

Fau parti tóutis ensèn

Parti pèr Betelèn.

Noël Provençal à Bethléem

 

Refrain :

Pères et Mères,

Frères et Sœurs

Oh ! Sigonciers

Il faut partir tous ensemble

Partir pour Bethléem.

 

I

Lèu, lèu la causo es pressado

Levas-vous de grand matin

Veirès dintre la bourgado

Tout lou mounde es pèr camin.

 

I

Vite, vite l'affaire est urgente

Levez-vous de bon matin

Et vous verrez que dans la bourgade

Tout le monde est en chemin.

 

II

Quau pico dins la carriero ?

E noun volon pas durbi.

Ai bèn proun de ma misèri

Que m'empacho de dourmi.

 

II

Qui frappe dans la rue ?

Et nous ne voulons pas ouvrir

J'ai bien assez de ma misère

Qui m'empêche de dormir.

 

III

Venès la luno es levado

Sèmblo quasi que fai jour

O ! Qunto bello clartado

Siéu, siéu l'àngi dóu Segnour.

 

III

Venez la lune est levée,

Il semble presque qu'il fait jour.

Oh ! Quelle belle clarté !

Je suis, je suis l'Ange du Seigneur.

 

IV

Mai es pas causo pèr rire

De t'ausi siéu esmougu.

Mai avans faudra me dire

Perqué dóu cèu siés vengu.

 

IV

Mais ce n'est pas une chose pour rire

De t'entendre, je suis tout ému.

Mais avant il faut me dire

Pourquoi du ciel tu es venu ?

 

V

Vous aduso la nouvello

Qu'es na sus un pau de fèn,

Es na d'uno Viergi bello

Jèsu lou sant innoucènt.

 

V

Je vous apporte la nouvelle

Qu'est né sur un peu de foin,

Est né d'une belle Vierge

Jésus le saint innocent.

 

VI

Atalen lèu la saumeto

Femo cerques lou bridoun,

Emplis de fèn la saqueto

A soun fai que parten lèu.

 

VI

Attelons vite la petite ânesse

Femme va chercher la bride

Rempli de foin, le petit sac

À sa gerbe, que nous partions vite.

 

VII

Alerto cargues la biasso,

Metès lis ióu li pus bèu

Un pan blanc, uno fougasso

D'òli, de figo, de mèu.

 

VII

Vivement charge la besace,

Ranges-y : les œufs les plus beaux,

Un pain blanc, une fougasse,

De l'huile, des figues, du miel.

 

VIII

Pourtaren uno pouleto

Un bèu parèu de pijoun,

Un vanoun, uno baneto

Pèr acata l'enfantoun.

 

VIII

Nous porterons une poulette

Une belle paire de pigeons,

Un couvre-pied, une petite laine,

Pour protéger le nouveau-né.

 

IX

Metras dins la gourbeieto

Quàuqui barro de nougat

Quàuqui luime de clareto

Emé un pau de vin muscat.

 

IX

Tu mettras dans la petite corbeille

Quelques barres de nougat,

Quelques grappes de raisin blanc,

Avec un peu de vin muscat.

 

X

Fau que rèn vague descaire

Placen tout de nostre mies.

Car n'es pas pichot afaire

D'ana vèire lou Boun-Diéu.

 

X

Il faut que rien n'aille tomber.

Plaçons tout de notre mieux.

Car ce n'est pas une petite affaire

D'aller voir le Bon Dieu.

 

Nos remerciements à :

Marseille, le 10 janvier 2007

Bien Chers Amis, ce curieux Noël, n'est pas une œuvre originale, mais il est d'un Sigoncier !

 

Plusieurs vers sont empruntés à d'autres Noëls, par exemple :

Metras dins la gourbeieto
Quàuqui barro de nougat, sont de l'abbé Paul Anxionnaz (1839-1908).

La luno es levado est pris dans l'ouverture d'un Noël :
La luno es lavado, parton cambarado.

Le refrain en français supporte le pluriel. En provençal "affaire", afaire, est au masculin.

Nous avons fait ce que nous avons pu.

Cet auteur anonyme énumère treize offrandes. Cela se rapproche des treize desserts qui sont, vous le savez, d'origine marseillaise.

 

Beaucoup de Noëls, de pastorales ne sont pas aussi généreux.

Bèn amistousamen.
M. Mme Paul et Simone Nougier
ROUDELET FELIBREN DOU PICHOUN-BOUSQUET

MARSEILLE

 

Émile Portigliatti

Chant de Noël dans l'église.

 

 À découvrir

sigonce_25.pdf sigonce_25.pdf : 159ko version 01 _ 17/01/2007 Pourquoi un fichier PDF ?