Sigonce 04 À découvrir

 

Sigonce ... Notre village en fête pour la St Claude.

Ce week-end prochain
(8, 9 et 10 juin 2007), notre petit village vivra au rythme de sa fête patronale :

Par le passé il y eut de très belles et grandes fêtes qui attiraient beaucoup de monde des alentours et les habitants eux-mêmes attendaient toujours chaque année, cette période avec beaucoup d’impatience. Aujourd’hui, les choses ont bien changé, mais la St Claude qui était toujours fêtée le 6 juin a toujours une bonne place dans le calendrier des principales festivités annuelles.

St Claude qui naquit en 607 à Salins dans le Jura (39), fut tout d’abord un militaire. À l’âge de 20 ans, il quitta l’armée pour rejoindre la sainte milice du Christ. Il fut reçu parmi les Clercs du Chapitre de la cathédrale de Besançon qui vivaient comme dans un monastère en suivant la règle que venait d’écrire leur évêque St Donat. Ensuite, il devint moine au monastère de Condat. Plus tard il assuma la direction de cette communauté. À la mort de Monseigneur Gervais, évêque de Besançon, il fut nommé à ce poste pour lui succéder. Dans sa fonction épiscopale, il continua à se montrer un vrai moine et menait la vie commune avec ses chanoines. Il s’adonnait avec zèle à toutes les activités requises d’un Évêque : visitait les infortunés, exhortait régulièrement ses fidèles au repentir et aux œuvres de la charité, mais ne pouvant pas oublier la douceur de la vie au monastère, il ne cessait pas de veiller à la direction des moines de St Oyend.

 

Après sept années d’Épiscopat, comme il constatait que les Clercs se laissaient aller au relâchement et restaient insensibles à ses admonestations pour rétablir la discipline instaurée par St Donat, il renonça au trône épiscopal et retourna vivre au monastère en 693. Il y vécut six ans dans la paix, avant de remettre son âme à Dieu le 6 juin 699.

 

Cet homme, qui de son vivant mène une vie humble et rigoureuse, va connaître après sa mort une "survie" prestigieuse. En effet, 600 ans après sa mort, grâce à la conservation intacte de son corps, de nombreux pèlerins accourent vers l’abbaye où les miracles se multiplient. Le pèlerinage de St Claude bénéficie alors d’une renommée égale à celle de Lourdes aujourd’hui. Le corps du saint thaumaturge est exposé deux fois par jour à la piété des visiteurs qui lui baisent les mains et les pieds. De nombreux miracles sont consignés dans des manuscrits et attestés par la présence de témoins, entre autre, celui d’un enfant mort, ramené à la vie. 

 

C’est pourquoi St Claude est souvent représenté avec un enfant.

 

La statue de St Claude      L'église et St Claude

La statue de St Claude qui fut volée dans sa niche (dans la nuit du 4 août 1972).

 

Situation tout près de l'église.

 

St Claude.

Ancienne statue de St. Claude.        Nouvelle statue de St. Claude.

À gauche la vraie statue de St Claude, volée le 4 août 1972, et celle qui l'a remplacée.

 

M. Louis-Jean Ughetto, qui était gendarme à l'époque et dont sa famille était issue de Sigonce, avait refait cette statue et en avait fait don à la commune. Il avait la passion de la sculpture.

 

Celle-ci sera bénie, le dimanche 15 juin 1975, par Monseigneur René Fernand Bernardin Collin évêque du diocèse de Digne-les-Bains.

Une messe sera célébrée, servie par les pères Jules Audibert (Vicaire général), Gaston Savornin et Marcel Daumas.

 

Ce jour là, la pluie tombait en abondance ainsi le ciel apportait aussi sa bénédiction !

 

Il y aura aussi une procession en l'honneur de cette nouvelle statue de St Claude. Les Sigonciers étaient nombreux et heureux de retrouver leur saint protecteur.

 

M. Émile Portigliatti, maire, et son conseil municipal recevaient ensuite les ecclésiastiques à l'hôtel de ville pour les remercier de leur visite.

Cette cérémonie sera clôturée avec la remise de la médaille du village à Mgr René Collin, modeste reconnaissance d'une population à son évêque.

 

Émile Portigliatti

Notre village en fête pour la St Claude.

 

 À découvrir

sigonce_26d.pdf sigonce_26d.pdf : 193ko version 04 _ 28/05/2020 Pourquoi un fichier PDF ?