Sigonce 04 Commémorations

 

Sigonce … juillet 2020 … cérémonie du 8 juillet 1944.

 

Comme pour le 8 juin 2020 l’assistance était restreinte pour participer à cette cérémonie inédite du Souvenir du fait de la présence constante du Covid-19 qui sévit toujours en France.

 

Nous avons noté la présence de :

 

M. Christian Chiapella, maire de Sigonce
M. Eric Marcello, 1er adjoint
Mme Sylviane Ruggiéro, 2ème adjointe
Mme Mireille Bégliomini, Présidente du Souvenir Français
M. Jacques Lartigue, Président des anciens combattants de la région de Forcalquier
M. Christian Bernaudon, Président des médaillés militaires
Mme Françoise Deville, conseillère municipale
Quatre personnes de la famille de Lucien Georges abattu sauvagement aux Rousses le 8 juillet 1944 (dont son frère et sa sœur ici présents)
Mrs Thierry Chiapella et Alain Laugier de Pierrerue, porte drapeaux.

 

C’est M. Jacques Lartigue qui a ouvert la cérémonie en disant en substance :

 

"Nous sommes réunis aujourd’hui devant le monument aux morts de Sigonce car exceptionnellement nous ne pouvons pas nous rassembler à la ferme des "Rousses" où se trouve le monument érigé pour commémorer le souvenir de la tragédie du 8 juillet 1944 survenue aux confins des communes de Sigonce, Lurs et Ganagobie.


On ne pouvait rêver mieux pour dissimuler ces soldats de l’ombre qui malgré l’oppression de l’ennemi n’ont jamais baissé les bras et ici sont tombés les armes à la main avec l’énergie du désespoir. Il faut savoir que plus de 200 soldats allemands avaient investi le village au lever du jour puis ont encerclé cette ferme où le drame a eu lieu.

 

054206.jpg

M. Jacques Lartigue président des anciens combattants de la région de Forcalquier prononce son discours d'ouverture. 

 

En ce jour anniversaire je voudrais avoir une pensée pour 2 de ces résistants :
André Chiapella qui nous a quittés l’an passé,
Jean Caciagli agent de liaison entre la ferme des Rousses et Sigonce, âgé de 17 ans à l’époque. C’est lui qui a découvert les corps des martyrs de cette ferme. Très fidèle de nos cérémonies il regrette de ne pas être des nôtres aujourd’hui.

 

La cérémonie du souvenir à laquelle vous assistez va se dérouler selon le protocole suivant :

 

Intervention de M. le Maire de Sigonce
Lecture par Madame la Présidente du Souvenir Français
Dépôt d’une gerbe par Madame la Présidente du Souvenir Français accompagnée par les 4 personnes des familles Georges et Denante
Dépôt de gerbe par M. Christian Chiapella maire accompagné par M. Jacques Lartigue Président des anciens combattants de la région de Forcalquier
Chant des partisans
Respect d’une minute de silence
La Marseillaise que nous entonnerons à capela
Remerciements aux porte drapeaux.

À cet instant je me permets une entorse au protocole en exprimant mes pensées envers Mélanie Lémée, gendarme de Lot et Garonne qui elle aussi a donné sa vie victime du devoir.

Nous pensons à sa famille et à ses camarades."

 

055341.jpg

M. Jacques Lartigue président des anciens combattants de la région de Forcalquier et M. Christian Chiapella maire de Sigonce viennent de déposer une gerbe au pied de la stèle au nom de la commune de Sigonce reconnaissante.

 

M. le maire devait s’exprimer ainsi :

 

"Chers Amis, nous aurions dû nous retrouver pour la 6ème année consécutive aux "Rousses" pour commémorer le terrible massacre qui s’est déroulé là-bas. Avec le Covid-19 et les mesures sanitaires qui s’imposent il était impossible d’organiser cette cérémonie sur le site.

 

054256.jpg

M. Christian Chiapella, maire, prononce son allocution et lit la lettre envoyée par Mme Yolene Emblard.


C’est pour cela que nous avons décidé de faire cette cérémonie au monument aux morts du village car il était impossible de laisser passer une année sans commémorer cette tragédie. Nous sommes obligés d’être également en comité restreint. Avec Mireille nous sommes allés en début d’après-midi à la ferme des "Rousses"
pour déposer un bouquet de fleurs. Nous avons un devoir de mémoire et un message à faire passer aux générations futures : celui de ne surtout pas oublier afin que de telles horreurs ne se reproduisent jamais.

 

Ils ont donné leur vie pour notre liberté, ne l’oublions jamais.

Je souhaiterais remercier la famille Georges pour leur présence et je vous prie d’excuser Madame Emblard qui pour des raisons de santé ne peut pas être parmi nous. Un grand merci à nos fidèles porte drapeaux Alain et Thierry, à Jacques Lartigue, à Mireille et Henri Bégliomini, aux élus de Sigonce et merci à tous pour votre présence."

 

Voici la lettre envoyée par Madame Emblard afin qu’elle soit lue par M. le maire devant le monument :

 

"Monsieur le maire, messieurs les élus, Madame Bégliomini,
Cette année nous n’avons pas le plaisir de nous retrouver aux "Rousses" pour honorer la mémoire des 4 personnes qui ont donné leur vie pour La France :

Cela ne nous empêche pas de penser très fort à eux en ce jour fatidique du 8 juillet. Nous ne sommes pas physiquement présents à la ferme mais nous n’oublions pas que par leur dévouement et leur bravoure dont ils ont fait preuve ils nous ont laissés une France libre débarrassée de la barbarie nazie.
Permettez moi d’associer à ce triste jour mon mari Jeannot qui a combattu tant qu’il a eu des munitions. Vu son jeune âge les allemands lui ont laissé la vie sauve.
En 40 ans de mariage il n’a jamais évoqué ce jour, gardant pour lui sa douleur et sa pudeur.

Je tiens à vous remercier Monsieur le maire de prendre l’initiative d’aller fleurir la stèle en cette période particulière.

Vive La France."

 

C’était au tour de Mireille Bégliomini, Présidente du Souvenir Français de nous reparler de cette terrible journée du 8 juillet 1944 aux "Rousses" :

 

"Le 8 juillet 2020 en ce 76ème anniversaire du massacre de la ferme des "Rousses" nous honorons la mémoire des 4 résistants fusillés par les Brandebourg.

 

054609.jpg

Madame Mireille Bégliomini, présidente du Souvenir Français, retrace ce que fut la journée du 8 juillet 1944 aux "Rousses".

 

Ce petit village de 320 âmes en 1944 a payé un lourd tribut pour la liberté car déjà le 8 juin 1944 :

11 maquisards furent fusillés à Forcalquier dont 7 du village de Sigonce.

Le 8 juillet 1944 de très bonne heure les Brandebourg ont encerclé le village. À 7h30, 3 colonnes soit environ 200 hommes (allemands, miliciens) montent investir par 3 endroits différents la ferme des "Rousses" où se trouvaient la famille Emblard ainsi que les maquisards qui œuvraient dans le secteur par des actes de sabotage.
Les Brandebourg tirent alors sur la ferme. Lucien Georges installe vite la mitrailleuse sur un tas de fumier qui se trouvait devant l’écurie. Cette mitrailleuse était alimentée par le jeune Jeannot Emblard. Irène Emblard a été abattue d’une rafale de mitrailleuse ainsi que sa vache qu’elle ramenait des champs. Worajeick fut tué alors qu’il essayait de s’enfuir vers la ferme Aris. Lucien Georges perd la vie d’une balle en plein front. Saïd Ali a été tué le premier avec une baïonnette par un soldat ennemi. Le jeune Jeannot Emblard âgé de 13 ans se trouvant tout seul à la mitrailleuse, au bout de 2 heures finit par épuiser les munitions.

Il est capturé par un officier allemand qui n’en croit pas ses yeux en voyant ce jeune résistant. Jeannot fut remis au maire de Sigonce : M. Oblé Maurel.
Il fut décoré à l’âge de 14 ans de la croix de guerre échelon "Bronze" et de la médaille militaire à Digne.

Il nous a quittés il y a 21 ans.

Ses compagnons d’arme ont été fusillés et tués le 8 juillet 1944 à la ferme.

 

Il s’agit des maquisards :

En 2019 nous avons eu l’honneur et le plaisir d’avoir parmi nous Mme Dora Gurfinkiel–Lessman qui avait été cachée dans une petite maison près de la ferme Aris avec son oncle sa tante et sa cousine. Dora venait chercher le lait à la ferme des "Rousses".

 

Nous remercions toutes les personnalités :

 

M. Chiapella Christian maire de Sigonce et son conseil municipal, les familles Georges et Denante qui ont fait le déplacement depuis St Rémy de Provence (13), les porte drapeaux, en ayant une pensée pour Yolène Emblard qui n’a pas pu se déplacer ainsi qu’aux familles des victimes. Malgré le contexte actuel, la mairie de Sigonce et le Souvenir Français en comité restreint suite au Covid-19 n’oublient pas le sacrifice de ces 4 victimes.

 

055248.jpg

Dépôt d'une gerbe par Mme la présidente du Souvenir Français et les familles des victimes Georges et Denante.

 

055752.jpg

Une stèle bien fleurie.

 

Pour terminer, n’oublions pas la devise du Souvenir Français :

À NOUS LE SOUVENIR À EUX L’IMMORTALITÉ"

 

054128.jpg

En plus de M. Jacques Lartigue et des 2 porte-drapeau voici les personnes qui avaient été conviées à participer à cette commémoration restreinte :
De gauche à droite : M. Éric Marcello 1er adjoint, M. Christian Chiapella maire, Mme Sylviane Ruggiero 2ème adjointe, Mme Françoise Deville conseillère municipale, 4 personnes des familles Georges et Denante, Mme Mireille Bégliomini présidente du Souvenir Français, M. Christian Bernaudon président des médaillés militaires.

 

055554.jpg

Remerciements des personnalités au porte-drapeau Alain Laugier.

 

055602.jpg

Remerciements des personnalités au porte-drapeau Thierry Chiapella.

 

Cette émouvante cérémonie s’est terminée par l'hymne national français :

La Marseillaise.

 

Émile Portigliatti

Juillet 2020 ... cérémonie du 08 juillet 1944.

 Commémorations

sigonce_004_13.pdf sigonce_004_13.pdf : 498ko version 01 _ 11/07/2020  Pourquoi un fichier PDF ?